le Val de Sully

en sortie de confinement et à moins de 100 km, nous avons trouvé une jolie région discrète, entre Val de Loire et Sologne. Bordé par la Loire, en partie dans le Loiret, le Val de Sully permet de bien reposantes promenades.
Nous avons été accueillis dans la belle chambre d’hôtes de Sophie, à Grignon, en bord du canal d’Orléans.

le Canal d’Orléans

L’échappée belle offre de grandes chambres claires dans l’ancienne maison de l’ingénieur du Canal.

la chambre du canal

Sophie a bien bourlingué à travers le monde et a posé ses talents d’hôtesse et de cuisinière à Grignon. Nos conversations échangent sur nos voyages, nos lectures, nos expériences culinaires (demandez lui du poivre !! vous verrez…)…

le petit déjeuner mmmh tout fait maison !

la maison de l’ingénieur

prendre le temps de se promener le long des berges du canal

les écluses (parfois on peut voir les cygnes et leur cygnon…on dit cygnon ?)

78 km pour relier le canal du Loing au canal de Briare

ne faites pas comme nous et ne ratez pas le coucher de soleil !

les étangs de Grignon

Ensuite en prenant notre temps, en goutant à l’idée d’une pause calme, nous partons découvrir l’Oratoire de Germigny-des-prés.

l’église carolingienne construite par Théodulf (espagnolet non viking, le nom c’est trompeur)

l’une des plus anciennes églises de France

Théodulf, évèque d’Orléans, y fit construire un oratoire de 10m2 pour y prier, et inspiré par Ravenne et Aix la Chapelle (allons, rappelez vous la fin du voyage en Norvège !! héhé), il la décora d’une fresque de mosaïque dorée.

transformé en église au XVe

la mosaïque représente l’arche d’alliance,

les chérubins protecteurs

la main de Dieu (oui, on visite classe !)

les perspectives élégantes des arches

une tite bière pour oublier un temps le gel H2O-OH

Sophie nous a préparé un picnic chic, avec yaourts maison, quiche au St Maure (un déliiiice…), radis du jardin…bref, l’extase !

les bords de Loire pour picniquer, avant St Benoit

une toue cabanée (elle extraie le sables des grèves)

un hoplie, petite topaze volante

et je ne peux m’empecher de suivre cette aigrette garzette, qui pêche tranquillement son propre pique nique !

Nous descendons ensuite de quelques km vers Saint Benoit sur Loire, l’abbatiale est fermée, mais nous admirons à nouveau son porche majestueux.

l’abbaye de Fleury, fondée par Benoit de Nursie, fondateur de la règle bénédictine

2 siècles d’art Roman

tout un monde d’histoires bibliques, avec ci dessous, St Etienne glorifé (je crois)

Nous découvrons le Belvédère , espace interactif sacrément bien réalisé et tout neuf (il faut un gant par famille pour toucher à tous les boutons du coup !) avec une vue grandiose sur l’église abbatiale.

ce disque savant et nébuleux est un COMPUT et permet de calculer la date de Pâques ! ça parle à Harry !

la vue sur le chevet roman de l’église

un escalier s’envolant vers un ciel inspirant

la fuite en Egypte

bestiaire sacré

Nous traversons la Loire pour un tour rapide par Sully sur Loire et son château élégant. Mais pas de visite aujourd’hui, juste une ballade et un passage obligé par la librairie (on adore aller dans toutes les librairies rencontrées en vacances !)

Sully sur Loire, avec…

et sans fleurs !

descendons vers le sud…

car sur la carte, j’ai vu quelques sites dont les noms m’interpellent.

comme Villemurlin, un village aux échelles bleues

elles servaient à monter les provisions dans les greniers, et la tradition a continué

voici un caquetoire, petit auvent devant l’église,

permettant de papoter (=caqueter) après la messe, à l’abri !

bonjour ,l’hirondelle fille du printemps !

le lendemain, nous revenons par des détours, toujours au hasard de noms sur la carte, en prenant des départementales fleuries.

Par exemple, par le donjon de Bellegarde, étonnant édifice du XIIe, planté au milieu de la ville.

donjon de Bellegarde

majestueux escalier en ruine

entouré de douves verdâtres

sur la route de la Rose

une rose ou une glace ? au nom de Vanille-Fraise

le sympathique restau de route dans l’ancienne bibliothèque du château

sous l’escalier,

une vasque abandonnée

Un peu de nature, en grimpant au Belvédère des Caillettes (parking en bas, je vous rassure), à Nibelle, pour survoler les frondaisons de la forêt d’Orléans.

le belvédère des Caillettes, 150 marches, 24m, de bois et de vue magnifique

petit voyageur du cosmos…

et pour finir, une halte à Buthiers,face à la base de loisirs, pour un Picon bière entre rochers de Fontainebleau et bistrot de motards !

La forêt de Buthier

youhou !!

ouhouhu

et notre longue longue plaine de Beauce….

aurevoir à l’Echappée belle et merci pour ce moment de repos !

Tags: ,

Leave a Reply